Description de l'essai

Jany crée des sièges et systèmes pour les planchers des véhicules de catégorie M1.

Les véhicules de cette catégorie sont conçus afin d’être équipés d’un maximum de 8 sièges ; conducteur non compris. Ce sont des véhicules relativement petits pour transport de passagers, et, par conséquent, ils sont soumis aux exigences de sécurité les plus rigoureuses en ce qui concerne les sièges.

Pour obtenir une homologation pour les véhicules de catégorie M1, toute la voiture doit satisfaire aux directives de l’UE, ainsi qu’aux tests. Pour obtenir l’autorisation d’installer des sièges dans un véhicule, ils ne doivent pas seulement être testés individuellement, mais également l’être en tant qu’un système intégral dans le véhicule.

Tous les sièges Janus sont testés conformément aux directives en vigueur de l’UE, validées par la TÜV Rheinland, qui prépare les rapports d’homologation pour l’installation dans les véhicules.

Parmi celles-ci, quatre directives traitant des sièges pour voitures, indiquées ci-dessous :

ECE R 14: Dispositions uniformes concernant l’homologation des véhicules et l’ancrage des ceintures de sécurité.

ECE R 16: Dispositions uniformes concernant l’homologation des ceintures de sécurité et des sièges pour enfants pour les individus en véhicules à moteur. 

ECE R 17: Dispositions uniformes concernant l’homologation des véhicules concernant l’ancrage des sièges et les appui-têtes. 

ECE R 21: Réglementation uniforme pour l’homologation des véhicules concernant les fixations intérieures. 

 

Vous trouverez ci-après, une brève description des principaux essais devant être effectués dans le cadre de chaque directive :

Pour toutes les directives, des critères s’appliquent à titre de sécurité, à la géométrie des sièges, reposant tous sur une référence intitulée point H. C’est le point de fléchissement de la hanche d’une personne de taille moyenne, et il est déterminé par l’essai de la poupée, qui est mise dans le siège et physiquement mesurée. Les directives suivent des règles concernant la façon à laquelle l’essai doit être effectué à propos du point H, qui seront élaborées ci-dessous.

ECE R14     

Afin de garantir le bon fonctionnement du système de ceintures, les points d’ancrage doivent pouvoir résister à la tension définie, qui correspond à la même capacité que dans le cadre d’un accident. La ceinture côté épaule gauche et la ceinture inférieure pelvienne, sont attachées par un dispositif de traction. Une machine de traction charge le siège à 1 350 Kg sur chaque partie de la ceinture, et le siège est exposé à une charge statique de 20 fois le poids du siège, au niveau des points d’ancrage inférieurs. Le système pour siège Jany est chargé à un total d’environ 3,5 tonnes, et peut résister à la charge pendant 0,2 seconde sans casser, pour être homologué.
                                                     Belt Anchorage 3 point

ECE R16

En ce qui concerne la ceinture, qui est le dispositif de sécurité de l’utilisateur lors d’un accident, des essais importants sont nécessaires. Le fonctionnement d’une ceinture, la tension en fonction de la vitesse, de l’angle et de l’accélération, seront testés en plusieurs essais. Outre un essai de tension statique et dynamique, le conditionnement de tous les éléments est testé en fonction de différentes températures, de l’eau et de la résistance à la poussière. Jany travaille avec des fabricants expérimentés en ceintures pour l’industrie des véhicules commerciaux. Aux côtés du fournisseur, Jany met au point des ceintures pour tous nos produits, afin d’atteindre la meilleure protection de l’usager. 
                                          ECE R16 Dynamic Test

ECE R17

Au cours de cet essai, le dossier du siège et l’appui-tête sont validés.

• Le siège est fixé dans une machine d’essai sous la forme d’une personne, qui est ensuite appuyée contre le dossier du siège à une force de 53 Nm.
                                             ECE R17 Load Test

•  Le même essai est recommencé avec une fausse tête, afin que le repose-cou et le dossier soient soumis aux  contraintes en même temps.
                                                               ECE R17 HeadRestraint Moment Test

• L’un des principaux tests est celui de l’essai dynamique du traineau. Le siège doit être testé l’avant puis l’arrière faisant face, et doit résister à une force de 20 G. Le test du traineau a été amélioré et le siège doit être soumis à une attaque de derrière par deux blocs lâches.

 
                                             ECE R17 Dynamic Test

•  La fonction de l’appui-tête est testée dans la position la plus défavorable, lorsque la capacité de soutenir la tête pour absorber l’énergie sur impact, est la plus faible. Ceci est réalisé grâce à un instrument de quantification et à une fausse tête heurtant l’appui-tête, depuis l’avant et l’arrière respectivement, à une force correspondant à un couple de 37,5 Nm.
                                                             ECE R17 Head Restraint Impact Test    

ECE R21

Les matériaux et le concept de la cabine sont soumis à des spécifications afin de garantir qu’il n’y ait pas d’éléments dans la zone d’impact, constituant un risque pour l’usager. En ce qui concerne le dossier du siège, le matériau doit être capable d’absorber une certain quantité d’énergie déterminée par spécifications, s’appliquant également à sa qualité, son design et à une rondeur minimale. Tous les essais sont entrepris à l’aide d’un appareil de quantification, dans le cadre desquels une fausse tête entre en contact avec tous les éléments définis dans la zone d’impact. 
                                                               ECE R21 Test of the minimum radius

Site Login